Un transport aérien durable avec Safran ?

Un transport aérien durable avec Safran ?

Le secteur du transport aérien joue un rôle majeur dans l’économie et la vie sociale d’un pays. Afin de fluidifier les échanges commerciaux, le déplacement des hommes et des produits dans les meilleures conditions, nombreuses sont les compagnies qui ont opté pour un transport aérien durable. Safran, un groupe français qui s’active dans le domaine aéronautique et astronautique, est l’un des fervents de ce projet de transport aérien durable. Cette initiative de nombreuses compagnies aériennes est née suite au lancement du programme Clean Sky en 2008.

Safran, un acteur majeur du Clean Sky

Le défi du secteur aéronautique pour les années à venir est clair : diminuer les propageassions de gaz carbonique, d’oxydes d’azotes et de la pollution sonore à raison de 50% chacune. Cet objectif fixé par le Clean Sky tend vers la mise en place d’un transport aérien durable. Safran fait partie des acteurs majeurs de ce programme. Selon les explications apportées par un responsable de Safran, le groupe a participé aux 6 importants axes de ce programme de transport aérien durable mis en place par Clean Sky. A côté, Safran a également contribué à la mise en œuvre de la version avancée du Green Taxiing ainsi que dans les essais d’avion électrique qui font partie également du projet de transport aérien durable.

Safran, prêt à encore aller plus loin

L’UE est l’un des plus principaux initiateurs du programme transport aérien durable. Les Etats membres de cette organisation sont encore prêts à s’y investir un peu plus tout comme le groupe Safran. En effet, les effets positifs du Clean Sky ont conduits les adeptes du programme à s’engager dans la mise en œuvre du Clean Sky 2. Le premier volet du projet transport aérien durable a permis de réduire de 90% les émissions de NOx et de 75% le CO2. Mais les partisans du projet transport aérien durable trouvent que ces résultats sont encore insuffisants. Par conséquent, ils vont miser sur les énergies non propulsives ou les architectures de moteur UHBR pour les prochaines années.